Historique de la Faculté de musique de l'Université Laval

Pavillon CasaultL'École de musique de l'Université Laval est fondée en 1922. Rattachée à la Faculté des arts et vouée d'abord à la musique sacrée, elle élargit bientôt son champ d'activité et est l'une des premières au Canada à offrir un programme complet de formation théorique et instrumentale conduisant à un baccalauréat, puis, dès 1936, à un diplôme de deuxième cycle. D'autre part, elle entreprend très tôt d'encadrer la formation donnée dans d'autres établissements, soit en permettant à certaines écoles affiliées d'assurer l'enseignement menant au baccalauréat, soit en structurant l'enseignement pré-universitaire par des programmes et des examens (ce dont se charge encore aujourd'hui l'École préparatoire de musique Anna-Marie Globenski). L'École de musique constitue donc, dès son origine, l'un des principaux agents de formation musicale religieuse et profane, offrant aux enseignants le perfectionnement et l'encadrement souhaitables pour améliorer le niveau général de la formation musicale.

Les décennies 1960 et 1970 marquent une expansion considérable de l'École à la suite, d'une part, des rapports Lafrenière et Parent recommandant la diffusion de l'enseignement musical dans les écoles primaires et secondaires et, d'autre part, de la prise de conscience collective de l'importance de l'éducation dans le développement d'une société. L'École de musique étend alors son activité, d'un côté vers la formation de professeurs d'éducation musicale dans les écoles, d'une autre côté vers les disciplines traditionnellement universitaires (études théoriques, histoire, musicologie) et, enfin, vers les études instrumentales.

Des programmes de deuxième et de troisième cycles sont tour à tour implantés : redéfinie en 1974, la maîtrise offre maintenant cinq champs de spécialisation : composition, didactique instrumentale, éducation musicale, interprétation et musicologie ; le doctorat est accessible dans deux champs d'études : éducation musicale et musicologie.

Le 21 mai 1997, l'École de musique accède au rang de Faculté. L'acquisition de ce nouveau statut, qui coïncide par ailleurs avec le 75e anniversaire de sa fondation, lui confère dès lors une plus grande marge de manoeuvre favorisant en particulier un rayonnement plus intense vers l'extérieur. Dans le sillage de ce nouvel élan, la Faculté de musique diversifie l'éventail de ses activités afin de mieux s'adapter aux changements qui touchent le monde musical québécois. Dans cet esprit d'ouverture empreint d'un dynamisme renouvelé, de nouveaux programmes de premier cycle sont alors mis sur pied. Le trimestre d'automne 1997 voit tout d'abord l'entrée en vigueur de la mention jazz et musique populaire du baccalauréat en musique, destinée à former des interprètes de haut niveau, ainsi que l'engagement de nouveaux spécialistes dans ce domaine. Enfin, vient s'ajouter un autre programme offert cette fois à une plus vaste clientèle, soit le certificat ou mineure en culture musicale, qui permet d'acquérir des connaissances dans les domaines propres à favoriser la compréhension du phénomène musical.

À la session d’automne 2014, un nouveau programme de troisième cycle est venu compléter et consolider l’offre de formation des premier et deuxième cycles dans le domaine particulier de l’interprétation : le doctorat en musique – interprétation (D.Mus.). Qu’il s’agisse de musique classique, jazz ou populaire, ce programme vise à former des interprètes de haut calibre, aptes à répondre aux attentes et exigences toujours plus élevées du milieu musical professionnel, par le biais d’un approfondissement des connaissances et aptitudes, ainsi que d’une démarche réflexive critique sur la pratique artistique.

Liste des directeurs et doyens...

Faculté de musique

Pavillon Louis-Jacques-Casault
1055, avenue du Séminaire
Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6

Téléphone : 418 656-7061

Télécopieur : 418 656-7365

Courriel : mus@mus.ulaval.ca