Aller au contenu principal

Actualités

enfant avec guitare

Chaque semaine depuis le début de l'été, Jacob Michaud-Pelletier s’installe devant son ordinateur pour donner des cours de musique à des jeunes. Pour certains, ce sont des percussions. Pour d’autres, c’est la guitare, le mélodica, le gazou ou la flûte à coulisse.

Pour cet étudiant au baccalauréat en enseignement de la musique, ces rencontres virtuelles sont une façon de transmettre sa passion. «Clairement, des liens s’installent entre les participants et moi. Il y aura un deuil à faire à la fin du projet. Pour les jeunes, ce projet fait une énorme différence. Au fil des semaines, ils sont très enthousiastes à l’idée de participer aux séances musicales.»

En tout, 25 jeunes de 8 à 19 ans sont inscrits au Camp musical extra-ordinaire. Ils ont en commun de présenter une déficience intellectuelle ou physique ou un trouble d’apprentissage. Les séances, qui durent de 20 à 40 minutes environ, ont lieu de juin à la fin août. Le tout est gratuit, incluant les instruments qui sont prêtés pour la durée du projet.

Le Camp musical extra-ordinaire est piloté par le professeur Jean-Philippe Després, de la Faculté de musique, et deux autres cochercheuses, Francine Julien-Gauthier, du Département des fondements et pratiques en éducation, et Colette Jourdan-Ionescu, du Département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières, en collaboration avec l’Association pour l’intégration sociale de la région de Québec. Outre Jacob Michaud-Pelletier, trois étudiantes de la Faculté de musique animent les séances: Claudia Caron, Virginie Nicole et Flavie Bédard Bruyère.

05
août
françois rioux guitare

Qui aurait pensé que le coronavirus allait donner lieu à un nouveau concept de spectacles? Les grands rassemblements étant interdits, la série TD musiparc propose des concerts pour des gens dans leur véhicule. Les musiciens seront sur scène, entourés d’écrans géants. Les spectateurs pourront apprécier leur prestation grâce au son de leur radio.

Le guitariste des Lost Fingers, François Rioux, n’aurait jamais pensé jouer devant un parterre de voitures, mais il n’a pas hésité à se prêter au jeu. Après la Baie de Beauport, le groupe transportera son spectacle à Gatineau et à Châteauguay. «Pour nous, ce sera une expérience complètement nouvelle. Il nous est arrivé de faire des spectacles dans des galas ou d’autres événements avec des écouteurs qui bloquent la réponse du public, mais cette fois, ce sera différent. On sera seul sur scène, comme dans une bulle. J’ai hâte de voir comment ça va se passer.»

Connu pour ses reprises de chansons à la sauce jazz, The Lost Fingers compte à son actif huit albums et plusieurs spectacles à travers le monde. De Samantha Fox à Michael Jackson, en passant par des classiques de Noël, le groupe revisite des pièces qui ont marqué leur époque. «Nos reprises de chansons font appel à la nostalgie avec un style complètement contrastant, soit celui du jazz manouche des années 1930-40. Il y a tout un mélange d’esthétiques qui fait que ça devient à la fois rigolo et réconfortant pour le public», indique François Rioux.

22
juill.
Helene Guilmette et Jean-François Lapointe

Près plus de 75 concerts annulés en raison de la pandémie, l’Orchestre symphonique de Montréal revient en force avec L’envolée classique OSM. Ce spectacle-bénéfice se déroulera non pas dans une salle, mais sur le site du stationnement P5 de l’aéroport de Montréal. Les spectateurs, assis dans leur voiture, pourront apprécier la prestation grâce au son de leur radio.

La soprano Hélène Guilmette et le baryton Jean-François Lapointe, tous deux professeurs invités à la Faculté de musique de l’Université Laval, se joindront à l’ensemble dirigé par le chef Jacques Lacombe. Ils interpréteront des extraits des opéras La flûte enchantée et Don Giovanni de Mozart. Également au programme, Le tombeau de Couperin de Ravel et la 5e Symphonie de Beethoven.

20
juill.
Flexarts

Le Cheminement Flexarts au baccalauréat multidisciplinaire permet la réalisation d’un projet d’études artistiques en combinant des apprentissages dans différents domaines dont : animation, arts plastiques, cinéma, littérature, réalisation audionumérique et théâtre. L’étudiant peut bâtir son programme en associant deux certificats et un bloc complémentaire Flexarts. Les certificats visés par le cheminement Flexarts sont proposés par la Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design, la Faculté des lettres et des sciences humaines et la Faculté de musique. Le cheminement Flexarts donne ainsi la possibilité à l'étudiant de diversifier les disciplines pouvant entrer dans la composition d’un cheminement axé sur les arts et la technologie.

Pour vérifier son admissibilité au baccalauréat multidisciplinaire, l’étudiant doit :

  • Faire approuver son cheminement par la direction du baccalauréat multidisciplinaire;
  • Satisfaire aux exigences d’admission respectives des certificats choisis.
09
juill.
drapeau

Voici les développements en ce qui concerne les horaires des cours à la Faculté de musique pour l’automne 2020.

Afin de nous assurer que vous puissiez commencer ou poursuivre votre parcours universitaire tout en appliquant les règles de la Santé publique, nous avons planifié divers types d’enseignement en présentiel, à distance avec une présence obligatoire à des moments précis, et à distance sans horaire.

Nous vous invitons à consulter votre dossier d’inscription sur monPortail afin de vérifier l’horaire de vos cours.

En résumé tout en maintenant la distanciation physique les cours d’instrument de musique de chambre/combo et les grands ensembles seront en présentiel. Pour les grands ensembles le modèle définitif n’est pas encore arrêté et il sera adapté selon les recommandations de la Santé publique. Présentement il consisterait à travailler sous forme de sectionnelles les objectifs propres aux grands ensembles dont le répertoire la technique, l’intonation, les traits ou les solos.

Pour les autres cours il est très important de vérifier l’horaire car ils pourraient demander certaines présences à des moments précis à distance
ou des présences en classe.

La période d’inscription aux cours de la session d’automne 2020 se poursuit jusqu’au 30 août. Peu importe l’évolution de la situation l’année universitaire 2020-2021 commencera le 31 août comme prévu au calendrier universitaire.

Vous pouvez donc vous inscrire à vos cours en toute confiance en visitant monPortail.

Martine, Monique et Catherine

Consultez également la communication du 17 juin 2020 sur le site de l'Université Laval:
Session d’automne: l’annonce gouvernementale nous permet de garder le cap

30
juin
drapeau lumineux

Comme vous le savez, le Québec vit présentement une période de déconfinement progressif de ses activités.

Cependant, le réseau universitaire est invité par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, la CNESST, l’INSPQ et l’IRSST à maintenir ses activités en télétravail, le plus possible. C’est dans cet esprit que le retour au travail en présentiel sur le campus se fera progressivement, pour les personnes dont le travail le nécessite.

Pour vous professeurs qui souhaitez avoir accès à votre bureau ou aux laboratoires afin de préparer leurs cours pour la session d’automne, vous pourrez le faire, à compter du jeudi prochain le 25 juin prochain, dans le respect des règles de distanciation physique et des consignes sanitaires recommandées par les instances gouvernementales. Pour le moment, les heures d’ouverture du pavillon, pour y entrer, seront de 8h00 à 9h30 et de 12h30 à 14h00. Richard Laplante travaille actuellement avec les directeurs exécutifs des facultés de Géomatique et de Lettres. accès pour convenir des parcours à emprunter, de la signalisation à installer et du matériel de désinfection à commander.

La direction de l’Université Laval rappelle toutefois que l’accès au bureau ne signifie pas un retour permanent, mais plutôt un accès limité afin de permettre aux membres du corps enseignant d’accomplir leur travail qu’ils ne pourraient effectuer à distance. Cet accès est possible uniquement pour les membres du corps enseignant qui possèdent leur propre bureau ou qui ne partagent pas leur espace de travail avec un autre collègue.

Toutefois, nous vous rappelons que pour l’instant les secrétariats, les salles de réunion et les services alimentaires, par exemple, ne sont pas accessibles. Les rencontres en présentiel avec des étudiants et des collègues doivent normalement être proscrites, les outils technologiques doivent être utilisés. Enfin, avant de revenir, les personnes doivent prendre connaissance de la section procédure d’accès au pavillon et procéder à l’enregistrement quotidien avec l’application presence.ulaval.ca.

Pour toutes questions, vous pourrez vous référer à COVID19@ulaval.ca.

Bon retour!

Carmen Bernier et Richard Laplante

30
juin
clavecin

Je veux remercier les généreux donateurs Jean et Lorraine Turmel qui ont rendu possible l’acquisition de ce magnifique clavecin op.166 des facteurs Yves et Benoît Beaupré.

La Faculté de musique de l’Université Laval l’aura dans ses murs dès l’automne. Pour le moment il est chez-moi et m’a inspiré cet arrangement de la chaconne BWV 1004 de J. S. Bach pour clavecin. C’est à Jean et à Lorraine Turmel que je dédie cette version, et au nom de toutes les personnes qui pourront en bénéficier, je vous dis merci!

Richard Paré
Professeur d’orgue, de clavecin et de musique ancienne
Faculté de musique Université Laval

 

25
juin

Toutes nos félicitations aux diplômées et diplômés, de la part de votre doyenne, des directeurs et des directrices de programmes!

 

18
juin

L'Université Laval et sa Faculté de musique décernent un Doctorat honoris causa en musique à Mme Marie-Nicole Lemieux, contralto.

Mme Lemieux rayonne sur les plus grandes scènes du monde. Son talent vocal exceptionnel, allié à sa détermination et à sa polyvalence, a pavé la voie à un parcours de haut calibre. L'ampleur de sa voix, sa virtuosité ainsi que son sens des nuances et du théâtre lui permettent de triompher dans plusieurs répertoires.

Lire la biographie complète

Lire l'article d'ULaval nouvelles sur toutes les personnalités d'exception 2020

Marie-Nicole Lemieux"

08
juin

«Making music with the Soundbeam: Creativity and community». Speakers: Andrea Creech, PhD, Faculty of Music, Université Laval; Richard Barham, Proposed Doctoral Student, Faculty of Music, Université Laval; David Fortier, Doctoral Student, Faculty of Music, Université Laval.

27
mai
Violon

Ils jouent le même instrument, mais leur travail n’a rien de semblable. La musique classique et la musique traditionnelle québécoise ont chacune leurs particularités, ce qui fait que la transition d’un style à l’autre peut être ardue pour plusieurs violonistes.

C’est pour rapprocher ces deux univers qu’Aurélie Thériault Brillon entame un doctorat à la Faculté de musique de l’Université Laval. Le 21 mai, elle a présenté son projet au colloque étudiant de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM-ULaval).

«Pour un musicien classique, s’immerger dans la musique trad est un défi. Les codes et le langage utilisés, de même que la façon de travailler, sont complètement différents», explique la doctorante. Le principal écart réside dans le processus d’apprentissage. Les musiciens classiques apprennent de façon formelle, généralement à l’aide d’une partition. Du côté de la musique traditionnelle, le répertoire est transmis oralement. Ainsi, il peut exister plusieurs versions d’une même pièce.

27
mai
ordinateur spotify

Comment créer des fichiers conformes aux exigences techniques de Spotify? Comment fonctionnent les outils d’analyse des profils de son auditoire? Quelles sont les formes de revenus potentiels? Ces questions et bien d’autres seront abordées dans un nouveau cours offert cet automne, Gérer sa carrière sur Spotify.

L’initiative est celle du professeur Serge Lacasse, de la Faculté de musique. Lui-même musicien, il a constaté que les informations sur Spotify et ce genre de services de distribution numérique étaient dispersées ici et là. «La spécificité de Spotify par rapport aux autres plateformes est que les musiciens peuvent faire leur promotion auprès de certaines classes de curateurs. Je trouvais qu’il y avait une lacune sur le plan des connaissances. Les musiciens, en général, ne savent pas comment utiliser tous les outils qui existent pour faire leur propre promotion.»

En plus des conseils techniques, le cours a pour but de permettre aux étudiants de développer leur esprit critique sur l’univers de la musique en ligne. «Tout au long du cours, ils seront amenés à voir l’envers de la médaille, que ce soit par rapport au numérique, au streaming ou au téléchargement. La présence des multinationales, les redevances aux créateurs et les transformations de l’industrie amènent des aspects moins positifs discutés durant la session. Ainsi, les étudiants pourront fonder leurs choix et leurs activités musicales sur une base critique.»

19
mai