Accueil
À propos du site
Liste des sujets
Pages essentielles
Bibliographie
Aide
Commentaires
{forme correcte} Forme correcte
{forme fautive} Forme fautive
{exemple} Exemple

À propos du site

Qu'est-ce-que le GDRM?

Le GDRM, qui a été inauguré le 29 août 2002, est un site Web consacré aux nombreux problèmes de rédaction en français propres au domaine de la musique. Il utilise les possibilités de recherche offertes par l'Internet pour permettre de trouver rapidement et facilement un mot ou une expression à l'intérieur d'un site qui représente l'équivalent de plus de 350 pages de documentation. Chaque page du site comporte un menu déroulant donnant accès aux nombreux sujets traités.

Le GDRM a été conçu et réalisé par Marc-André Roberge, professeur titulaire de musicologie historique dans une faculté de musique décernant des diplômes de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat, et rédacteur de revues savantes pendant plusieurs années. Le site traite de questions relatives aux noms de personnes et de collectivités, aux titres d'œuvres et d'ouvrages, à la terminologie musicale française et étrangère, à la recherche et à la documentation, à la rédaction scientifique, aux citations, exemples musicaux, notes et bibliographies et à la typographie. Il propose aussi des guides de rédaction pour les partitions, les affiches, les programmes et critiques de concerts, les critiques de livres et de disques, les exposés oraux et les bibliographies annotées. Il traite enfin de la diffusion des résultats de recherche et de la question du droit d'auteur. Un coup d'œil à la liste des sujets traités permet de voir le nombre et la variété des sujets abordés (plus de 400 subdivisions).

Pourquoi le GDRM?

Les anglophones disposent de plusieurs guides consacrés aux problèmes de rédaction propres à la musique (Bellman 1999, Helm 1982, Irvine 1999, Wingell 1997, Wingell 2001) en plus du célèbre Chicago Manual of Style et d'un ouvrage similaire publié par la Cambridge University Press (Butcher 1992); les germanophones, pour leur part, peuvent faire appel au premier volume de la collection « Bärenreiter Studienbücher Musik » (Schwindt-Gross 1999). Les francophones, enfin, ont accès aux ouvrages suivants.

Pour une série de courts essais sur un échantillon de termes spécialisés, on peut utiliser l'un ou l'autre des ouvrages de la série « Vocabulaire » de la collection « Musique ouverte » de Minerve.

Enfin, on peut supposer que plusieurs départements de musicologie possèdent un ouvrage destiné à un usage interne.

Un problème majeur auquel fait face quiconque doit écrire sur la musique est la difficulté de trouver des réponses au sujet du vocabulaire de la musique dans les dictionnaires usuels, qui sont trop souvent avares de précisions et d'exemples pour être vraiment utiles. De plus, force est de reconnaître que les dictionnaires et encyclopédies de la musique en français, ne possédant pas l'ampleur de leurs équivalents anglais et allemands, doivent laisser de côté bien des questions.

Le GDRM se distingue des ouvrages existants en ce qu'il voit la rédaction en musique comme une activité s'exerçant dans un contexte où les sources en anglais sont souvent les plus nombreuses, les plus récentes et les plus fouillées. L'importance de l'anglais dans le marché du disque en est une autre illustration. Quiconque veut profiter au maximum de ces ressources et les utiliser avec aplomb dans un contexte français doit donc bien connaître les différences entre les traditions française, anglo-américaine et (à l'occasion) allemande.

À qui s'adresse le GDRM?

Le GDRM a été conçu pour répondre aux nombreuses questions que peut se poser en cours de rédaction toute personne, tant en Amérique qu'en Europe ou ailleurs, qui doit écrire sur la musique, entre autres (par ordre alphabétique) :

Certaines sections, particulièrement celles portant sur les citations, exemples musicaux, notes, bibliographies et tableaux, de même que celles consacrées à la rédaction de critiques de disques, de recensions de livres et de bibliographies annotées ainsi qu'à la préparation d'exposés oraux, seront particulièrement utiles aux étudiants des programmes universitaires de musique.

En quoi le GDRM consiste-t-il?

Les pages du GDRM consistent tantôt en listes de noms, de titres, de termes spécialisés et d'abréviations, tantôt en une série de paragraphes, le plus souvent avec titres, consistant en suggestions de rédaction relatives à des contextes tels que :

Les listes du GDRM, qui sont souvent détaillées mais rarement exhaustives (voir Avertissements importants), permettent non seulement de repérer un nom (suivi au besoin d'un commentaire) mais de le voir dans le contexte des autres noms appartenant à la même catégorie. Elles permettent aussi de réaliser l'importance que peut jouer une variable donnée dans le vocabulaire du domaine, ce qui peut être très utile pour les étudiants en musique.

Qui est l'auteur du GDRM?

Marc-André Roberge (2004)Le GDRM a été entièrement conçu, rédigé et mis en forme par Marc-André Roberge, professeur titulaire de musicologie à la Faculté de musique de l'Université Laval (Québec, Canada) et ancien rédacteur des Cahiers de l'ARMuQ (1989-1992) et de la Revue de musique des universités canadiennes (1992-2001). Ce site Web est le principal résultat de son projet sabbatique, aujourd'hui appelé année d'étude et de recherche (septembre 2001-août 2002).

Marc-André Roberge a obtenu son Ph. D. en musicologie à l'Université de Toronto en 1988 avec une thèse sur l'histoire de Die Musik, l'un des principaux périodiques musicaux allemands de la première moitié du XXe siècle. Ses domaines de recherche sont :

Marc-André Roberge est l'auteur de deux livres : Ferruccio Busoni : A Bio-Bibliography (Greenwood Press, 1991) et Opus sorabjianum : The Life and Works of Kaikhosru Shapurji Sorabji (2013). En plus de l'article au sujet de ce compositeur dans la deuxième édition de l'encyclopédie allemande Die Musik in Geschichte und Gegenwart et de la révision de l'article du Grove Music Online, il a publié 27 éditions critiques de ses œuvres ainsi que des outils bibliographiques relatifs à ses écrits (Bath : Sorabji Archive, 1992-1994, 2004-2008, 2013-). Il est aussi l'auteur du Sorabji Resource Site, site Web d'une ampleur comprable au GDRM. En plus de contributions à des ouvrages collectifs, il a publié plusieurs articles et des recensions dans des revues comme :

Page personnelle (incluant liste complète de publications)

Quelle est l'origine du GDRM?

Le GDRM a été une façon pour l'auteur de regrouper sous une forme facilement accessible les résultats de plus de 10 ans d'expérience à titre de rédacteur des Cahiers de l'ARMuQ (Association pour l'avancement de la recherche en musique du Québec) et de la Revue de musique des universités canadiennes. La base du GDRM se trouve dans quelques courts guides de rédaction préparés entre 1990 et 1995 à l'intention des étudiants des cours de travaux dirigés en musicologie et des séminaires en musicologie à la Faculté de musique de l'Université Laval. Ces guides ont été développés en 2001-2002 en un fichier de plus de 350 pages par la suite divisées en pages Web individuelles et formatées pour le Web.

Quel est le contenu des grandes catégories du GDRM?

Le GDRM se compose de 111 pages (à l'origine 102) groupées en 9 catégories thématiques. Chaque page se présente sous une forme hiérarchique possédant jusqu'à 4 niveaux. Les paragraphes suivants ne donnent qu'une idée très sommaire du contenu que l'on peut voir en détail en parcourant les menus déroulants ou en consultant la liste complète des sujets. Les menus déroulants ne fournissent que le premier niveau de la hiérarchie.

Noms de personnes : Se compose de nombreuses listes de noms groupées par catégories et dont l'orthographe pose un problème à un titre ou à un autre. Propose des solutions aux nombreuses difficultés rencontrées dans le traitement des noms étrangers (en particulier des noms russes).

Noms de collectivités, d'organismes, de pays, de publications, etc. : Consiste en nombreuses listes de noms de collectivités et de sigles groupées par catégories.

Titres d'ouvrages et d'œuvres : Présente les règles relatives à l'utilisation des majuscules dans les titres et à la façon de les citer à l'intérieur d'un texte. Catégorise les divers titres d'œuvres et traite de la façon d'ordonner leurs composantes. Comprend une liste de titres présentant des difficultés orthographiques.

Terminologie et langues étrangères : Traite en détail des questions de genre, de nombre, d'utilisation des majuscules et du trait d'union, des archaïsmes, des anglicismes et des impropriétés. Clarifie de nombreuses paires de mots pouvant prêter à confusion ou mal employés. Explique les termes techniques anglais et allemands pour lesquels il y a peu ou pas d'équivalents français. Montre comment utiliser correctement des mots étrangers à l'intérieur d'un texte français et comment identifier et prononcer les principales langues étrangères. Propose des glossaires des termes utilisés en analyse schenkérienne et en théorie des ensembles.

Recherche et documentation : Propose des moyens pour préparer avec efficacité des voyages de recherche dans des bibliothèques étrangères. Fournit des outils bibliographiques comme les indications de contenu des volumes des encyclopédies de la musique et des références à des calendriers perpétuels.

Rédaction scientifique : Propose des techniques permettant d'étoffer un texte et traite de questions stylistiques (élision et disjonction, utilisation de la virgule, temps de verbe).

Citations, exemples musicaux, notes, bibliographies, tableaux, etc. : Montre comment utiliser les citations, comment préparer des exemples musicaux, comment concevoir et présenter des notes en bas de page. Propose des règles de présentation des notes et des bibliographies. Explique la façon de concevoir des tableaux de données. Fournit des explications relatives aux parties d'un livre ou d'un travail de recherche.

Typographie : Clarifie les questions typographiques relatives à l'utilisation des abréviations, des années et des nombres. Fournit des listes d'abréviations françaises et étrangères courantes en musique et en bibliographie de même que des instruments de musique. Propose des techniques permettant de produire des textes soignés au moyen du traitement de texte.

Guides : Propose des guides détaillés pour la rédaction de partitions, d'affiches, de programmes de concerts, de critiques de concerts, de livrets accompagnant les disques, de critiques de disques, d'exposés oraux, de travaux de recherche, de bibliographies annotées et de recensions de livres. Propose des moyens pour soumettre de façon efficace des articles savants et présenter des communications. Explique la composition des codes internationaux relatifs au contrôle bibliographiques et aux techniques d'enregistrement. Résume les principes de base des questions de droit d'auteur. La page consacrée aux travaux de recherche contient une section spéciale portant sur la mise en page des travaux présentés dans les cours de la Faculté de musique de l'Université Laval.

Bibliographie : Contient une bibliographie annotée et groupée par sections des sources citées. La bibliographie apparaît dans une petite fenêtre lorsqu'on clique sur une entrée.

Avertissements

Caractère non exhaustif : Le GDRM comprend de nombreuses listes de noms, de termes, d'abréviations, etc. Aucune de ces listes ne doit être considérée comme exhaustive : certaines ne fournissent qu'un nombre limité d'exemples, alors que d'autres sont assez développées pour laisser croire qu'elles sont complètes. Le but du GDRM n'est pas de reproduire sous une forme différente le contenu des 29 volumes du New Grove Dictionary of Music and Musicians, mais de fournir des réponses aux problèmes susceptibles de se poser en cours de rédaction. Ce sont donc les particularités orthographiques, les difficultés d'usage, l'incertitude vis-à-vis d'un élément de vocabulaire provenant d'une langue étrangère, etc., qui déterminent leur inclusion dans le site. Le GDRM est cependant mis à jour régulièrement en réponse aux suggestions des utilisateurs et au fur et à mesure des découvertes de son auteur.

Expression française : Le GDRM contient plusieurs suggestions permettant de rédiger des textes bien documentés et offre des réponses à de nombreux problèmes de rédaction. Il ne traite cependant pas des questions de ponctuation, de grammaire, de syntaxe, d'expression et de stylistique d'une façon détaillée, ce pour quoi il existe de nombreux ouvrages spécialisés.

Normes de présentation : Même si le GDRM vise à fournir des moyens pour rédiger des textes précis et bien conçus du point typographique, il est volontairement peu normatif en ce qui a trait aux normes de présentation (marges, espacement, etc.). Cet aspect relève des préférences des éditeurs et, pour ce qui est des travaux universitaires, des établissements d'enseignement, qui préfèrent souvent avoir leurs propres normes. Le GDRM préfère donc se limiter à des suggestions d'ordre général.

Contexte géographique et linguistique : Le GDRM a été conçu expressément à l'intention des rédacteurs francophones, mais toujours en gardant à l'esprit que ceux-ci exercent leur activité dans un domaine où les langues étrangères (particulièrement l'anglais et l'allemand) jouent un rôle important, qu'il s'agisse de titres d'œuvres ou de livres ou encore de termes spécialisés pour lesquels il n'existe souvent pas d'équivalents français. De plus, le GDRM sera utilisé non seulement en Europe francophone mais aussi en Amérique du Nord, où les francophones vivent dans un environnement à majorité anglophone.

Commentaires : Le GDRM n'est pas un service de consultation, tant gratuit que payant, sur des questions de rédaction. L'auteur recevra toutefois avec plaisir les commentaires et suggestions des utilisateurs et pourra y donner suite au moyen d'une mise à jour des pages visées.

Version imprimée : Il n'existe pas de version imprimée du GDRM pour la simple raison que les mises à jour constantes rendraient trop difficile la gestion en parallèle de deux versions. Le GDRM a d'ailleurs considérablement changé depuis son inauguration en 2002 (voir la liste des modifications).

Genre des mots : Pour éviter de surcharger le texte, les mots de genre masculin comme auteur, compositeur et lecteur désignent à la fois les hommes et les femmes.

Remerciements

Je voudrais remercier la Faculté de musique de l'Université Laval, qui héberge le GDRM sur son serveur, et plus particulièrement Raymond Ringuette, doyen au moment de l'acceptation de ce projet d'année sabbatique qui m'a permis d'entreprendre ce travail de longue haleine, d'avoir reconnu la validité de cette recherche. J'aimerais aussi exprimer mon immense gratitude à mon collègue Paul Cadrin, professeur de musicologie théorique, qui a toujours répondu avec le même enthousiasme et la même patience aux questions dont je l'ai bombardé presque quotidiennement pendant une année complète. J'ai aussi eu plusieurs longues conversations très utiles avec Bertrand Guay, à l'époque professeur au Département de musique du Cégep de Sainte-Foy, fin rédacteur toujours à la recherche du mot juste. Je dois aussi exprimer ma reconnaissance aux utilisateurs du GDRM qui me signalent, verbalement ou par courriel, l'existence de petits problèmes que je m'empresse toujours de corriger.

Distinctions, commentaires et références

Distinctions

Le GDRM a obtenu un prix pour la promotion d'une langue de qualité dans l'enseignement collégial et universitaire à l'occasion du Gala des Mérites du français 2003 de l'Office québécois de la langue française (OQLF), qui s'est tenu le 17 mars 2003 à la Cinquième salle de la Place-des-Arts (Montréal). Le GDRM était aussi en nomination pour les « Mérites du français au travail et dans le commerce et les affaires », catégorie Langue du travail. La page Liens utiles > Rédaction et structure de textes de l'OQLF comprend une brève description du GDRM.

Commentaires

Références (liste partielle)

Conformité du code HTML

Le code de toutes les pages du GDRM (incluant les feuilles de style) est conforme aux normes du W3C (World Wide Web Consortium).

WC3 HTML 4.01 (code valide)     W3C CSS (code valide)

Copyright

Le site Web intitulé Guide des difficultés de rédaction en musique (GDRM) est la propriété intellectuelle de Marc-André Roberge, professeur titulaire de musicologie à la Faculté de musique de l'Université Laval, Québec, Canada. L'utilisation du site est absolument gratuite pour toute personne ou organisme qui le visite. Il est cependant interdit d'en reproduire le contenu sans permission écrite de son propriétaire ou d'en créer un miroir sur un autre site. Toutefois, quiconque peut y faire référence ou fournir sur son propre site l'adresse URL de l'une ou l'autre de ses pages et aussi reproduire le logo apparaissant dans le coin supérieur gauche.

Toutes les marques de commerce mentionnées dans le GDRM sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Le code JavaScript du menu utilisé dans le GDRM est fourni par Milonic Solutions Limited, UK Registered Company #4406835, en vertu d'une licence portant le numéro 185941.

Milonic DHTML Website Navigation Menu Version 5
Written by Andy Woolley
Copyright 2005 (c) Milonic Solutions Limited. All Rights Reserved

Milonic DHTML Website Navigation Menu

Accueil | À propos du site | Liste des sujets | Pages essentielles | Bibliographie
Aide | Modifications récentes et nouvelles | Commentaires | Au sujet de l'auteur

Prix pour la promotion d'une langue de qualité dans l'enseignement collégial et universitaire
Gala des Mérites du français 2003 de l'Office québécois de la langue française

Le GDRM décline toute responsabilité quant à la validité et à la pérennité des liens Internet fournis
ainsi qu’à l’exactitude et au caractère des données qu'ils renferment.

Date de dernière modification : 2018-03-12
© Marc-André Roberge 2018
Guide des difficultés de rédaction en musique (GDRM)
Faculté de musique, Université Laval, Québec