Accueil
À propos du site
Liste des sujets
Pages essentielles
Bibliographie
Aide
Commentaires
{forme correcte} Forme correcte
{forme fautive} Forme fautive
{exemple} Exemple

Titres d'œuvres, d'ouvrages et de périodiques > Citation de titres dans un texte

La page suivante montre comment intégrer souplement à un texte des titres d'œuvres et d'ouvrages, et ce, tant d'un point de vue grammatical que typographique.

Utilisation et traitement de l'article

Article devant un nom : Dans le cas d'opéras dont le titre est un nom propre, on utilise souvent l'article devant le nom du héros ou de l'héroïne, qu'il s'agisse de la personne ou encore du titre de l'œuvre, à la façon de l'article de notoriété utilisé pour faire référence à certaines chanteuses célèbres.

{exemple} Carmen est différente, comme femme fatale, de la Salomé de Strauss ou de la Lulu de Berg.
{exemple} Le Doktor Faust de Busoni a été créé en 1925.
{exemple} Le [c'est-à-dire l'air] « Vissi d'arte » est l'un des passages préférés de la Tosca de Puccini.

Une telle utilisation de l'article, inséré en grande partie pour des raisons d'euphonie ou par souci d'élégance, peut toutefois donner l'impression qu'il existe une œuvre d'un autre compositeur portant le même titre. Il se peut aussi qu'il existe plusieurs œuvres portant le même titre.

{exemple} On retrouve au deuxième acte de l'Aida de Verdi une scène spectaculaire.
{exemple} Avant la Médée de Milhaud, on retrouve celles de Charpentier et de Cherubini.

Face de l'article initial : Deux possibilités s'offrent lorsqu'on cite un titre commençant par un article.

{exemple} Bach a inséré des canons dans l'Art de la fugue.
{exemple} Bach a inséré des canons dans L'art de la fugue.

Malgré ce que préconisent certains codes typographiques et ce que font de nombreux éditeurs, il faut éviter d'écrire avec une minuscule un article composé en italique, puisque l'article est le mot initial du titre. Composer l'article avec une minuscule a l'avantage de montrer que c'est le mot suivant qui est déterminant pour le classement par ordre alphabétique, mais cela se fait aux dépens de l'élégance typographique, et le lecteur est porté à se demander pourquoi un article est composé de cette façon.

{forme correcte} C'est dans Le coq d'or [ou dans le Coq d'or] de Rimski-Korsakov que l'on trouve le célèbre « Chant du marchand hindou ».
{forme fautive} C'est dans le Coq d'or de Rimski-Korsakov que l'on trouve le célèbre « Chant du marchand hindou ».

{forme correcte} Elle a chanté le rôle d'Oscar dans Un bal masqué. {Oscar est un rôle travesti.}
{forme fautive} Elle a chanté le rôle d'Oscar dans un Bal masqué.
{forme fautive} Elle a chanté le rôle d'Oscar dans un Ballo in maschera.

Il ne faut pas ajouter à une œuvre portant un titre générique, comme concerto, sonate ou symphonie, un article et le composer en italique, ce qui suggérerait qu'il en fait partie.

{forme correcte} De toutes les symphonies de Beethoven, c'est la Cinquième qui est la plus connue.
{forme fautive} De toutes les symphonies de Beethoven, c'est la Cinquième qui est la plus connue.

L'article au début d'un titre en langue étrangère doit faire partie du titre en italique pour que le lecteur comprenne bien qu'il ne commence pas avec le mot qui le suit.

{forme correcte} Elle a obtenu un rôle dans L'incoronazione di Poppea.
{forme fautive} Elle a obtenu un rôle dans l'Incoronazione di Poppea. {Un lecteur qui ne connaît pas l'œuvre de Monteverdi pourrait ensuite écrire que « l'opéra Incoronazione di Poppea date de 1642 ».}

La logique du principe selon lequel l'article fait partie du titre apparaît clairement lorsqu'on le remplace par l'article défini contracté. On ne serait jamais porté à écrire {forme fautive} la musique du Coq d'or de Rimski-Korsakov.

La minuscule initiale semble encore plus curieuse après une virgule séparant le nom de l'auteur du titre dans une note en bas de page.

{forme correcte} 1. Jacques Bourgeois, L'opéra des origines à demain (Paris : Julliard, 1983), 25.
{forme fautive} 1. Jacques Bourgeois, l'Opéra des origines à demain (Paris : Julliard, 1983), 25.

Le manque d'élégance est plus marqué si on utilise la préposition latine in en italique (qui peut sans problème être composée en romain) plutôt que son équivalent français dans, qui est préférable.

{forme correcte} 2. Voir un résumé sous forme de tableau dans Le grand livre du piano, 29.
{forme correcte} 2. Voir un résumé sous forme de tableau in Le grand livre du piano, 29.
{forme fautive} 2. Voir un résumé sous forme de tableau in le Grand livre du piano, 29.

Au sujet des problèmes que posent les titres allemands comportant un article, un adjectif et un substantif, voir la section « Citation d'expressions et de titres dans des langues à déclinaison » à la page Terminologie > Utilisation de mots étrangers à l'intérieur d'un texte.

Présence ou absence de l'article initial : Certains titres n'ont pas d'article initial dans la langue d'origine, mais en possèdent un dans la traduction française consacrée.

{exemple} Richard Wagner, Götterdämmerung = Le crépuscule des dieux {Il faut éviter d'ajouter au titre allemand l'article que l'on est habitué à dire en français : {forme fautive} Die Götterdämmerung.}
{exemple} Karol Szymanowski, Pieśń o nocy = Le chant de la nuit

Il faut aussi éviter d'ajouter un article à un titre et surtout de le mettre en italique, ou encore de le placer après un guillemet ouvrant et ainsi donner l'impression que le titre comporte cet article.

{forme correcte} Nombreux sont ceux qui ont découvert le concerto « Empereur » de Beethoven en écoutant l'interprétation de Wilhelm Kempff.
{forme fautive} Nombreux sont ceux qui ont découvert « L'Empereur » de Beethoven en écoutant l'interprétation de Wilhelm Kempff.
{forme fautive} Nombreux sont ceux qui ont découvert L'Empereur de Beethoven en écoutant l'interprétation de Wilhelm Kempff.

Contraction de la préposition et de l'article initial : On doit généralement contracter la préposition et l'article initial d'un titre.

{forme correcte} C'est Sorabji lui-même qui a assuré la création du [de son] Jardin parfumé.
{forme fautive} C'est Sorabji lui-même qui a assuré la création du Le jardin parfumé.

Pour montrer clairement que le titre est précédé d'un article, on précise de quel type de pièce il s'agit.

{exemple} C'est Sorabji lui-même qui a assuré la création de son nocturne Le jardin parfumé.

La contraction est aussi possible, et parfois souhaitable pour des raisons d'euphonie, dans le cas de titres dans des langues autres que le français lorsqu'il n'est pas essentiel de reproduire le titre exact. Si le respect intégral du titre s'impose dans une note ou bibliographie, ce n'est pas nécessairement le cas pour une mention dans le texte, où une certaine adaptation est possible.

{forme correcte} Pour plus de détails, voir la deuxième partie du Shostakovich Casebook.
{forme fautive} Pour plus de détails, voir la deuxième partie de A Shostakovich Casebook.

Caractère essentiel de l'article initial : L'article initial fait partie intégrante d'un titre et doit être reproduit dans les cas où son absence aurait peu ou pas de sens.

{forme correcte} Voir le livre La musique et le pouvoir de Hughes Dufourt et Joël-Marie Fauquet.
{forme fautive} Voir le livre Musique et le pouvoir de Hughes Dufourt et Joël-Marie Fauquet.

{forme correcte} Dan son livre The Music of Johannes Brahms, Bernard Jacobson [...]
{forme fautive} Dans son livre Music of Johannes Brahms, Bernard Jacobson [...]

Rencontre entre pronom possessif et article : Lorsqu'un titre en français est précédé d'un pronom possessif, on doit sous-entendre ce dernier.

{exemple} Debussy n'a orchestré que le début de sa Boîte à joujoux (et non {forme fautive} … de sa La boîte à joujoux).

On peut cependant préciser de quel type d'œuvre il s'agit, p. ex. lorsqu'on tient à faire connaître le titre exact plutôt que d'utiliser une version tronquée.

{exemple} Debussy n'a orchestré que le début de son ballet La boîte à joujoux.

Il est plus facile de conserver l'article dans un titre formulé dans une autre langue.

{exemple} Dans son [ouvrage] Die Musik als Ausdruck, Wagner écrit […] (ou « Dans Die Musik als Ausdruck, Wagner écrit […] »).

On pourrait aussi omettre l'article, mais cette technique aurait le désavantage de présenter au lecteur un titre incomplet qu'il ne pourrait peut-être pas reconstituer.

{exemple} Dans sa Musik als Ausdruck, Wagner écrit […]

Accord du verbe et de l'adjectif

On utilisera les principes suivants (adaptés de Malo 1996, 285) pour accorder le verbe et l'adjectif avec un titre d'œuvre. Il est toujours possible d'ajouter avant le titre un substantif comme ballet, opéra ou symphonie et de s'en servir pour faire l'accord.

{exemple} La musique du ballet Daphnis et Chloé compte parmi les œuvres plus somptueuses de Ravel.

Nom propre de personne : Accord avec le nom propre.

{exemple} Istar de Vincent d'Indy est conçue comme une série de variations symphoniques.

Nom propre autre que de personne : Masculin.

{exemple} Paris, Song of a Great City de Frederick Delius sera ajouté au programme du concert de demain.

Nom commun précédé d'un article : Accord avec le nom.

{exemple} Le buisson ardent de Charles Kœchlin est basé sur une œuvre de Romain Rolland.
{exemple} Les heures persanes de Charles Kœchlin existent dans deux versions : la première pour piano (1916-1919), la deuxième pour orchestre (1921).

Nom commun non précédé d'un article : Masculin singulier.

{exemple} Paysages et marines de Charles Kœchlin est écrit pour flûte, clarinette et quatuor à cordes.
{exemple} Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc sera repris la saison prochaine.
{exemple} Mouvements perpétuels de Francis Poulenc se compose de trois pièces.

Proposition : Accord avec le sujet.

{exemple} « Les fées sont d'exquises danseuses » font partie du deuxième livre de Préludes de Claude Debussy.
{exemple} « Il pleure dans mon cœur » vient en troisième place dans les Ariettes oubliées de Claude Debussy.

Noms reliés par et ou par ou : Accord avec le premier nom.

{exemple} Pelléas et Mélisande sera présenté au cours de la prochaine saison.
{exemple} Nelée et Myrthis n'a pas été joué du vivant de Rameau.
{exemple} Léonore ou L'amour conjugal de Gaveau a été créée en 1748.

Divers

Ponctuation à l'intérieur d'un titre : On n'ajoute pas de virgule à la fin d'un titre comprenant lui-même une ponctuation (généralement une virgule), car il ne s'agit pas d'une apposition.

{forme correcte} L'orchestre jouera Paris, Song of a Great City de Frederick Delius.
{forme fautive} L'orchestre jouera Paris, Song of a Great City, de Frederick Delius.

Ponctuation après un numéro d'opus : La virgule est essentielle après un numéro d'opus (et, au besoin, un numéro à l'intérieur de l'opus), car il s'agit d'une apposition.

{forme correcte} Nous avons entendu l'Étude en do majeur, op. 10, no 1, de Chopin.
{forme fautive} Nous avons entendu l'Étude en do majeur, op. 10, no 1 de Chopin.

Désignation des symphonies : Une façon unique de désigner les œuvres portant des titres génériques, comme sonates, concertos et symphonies, permet d'assurer l'unité dans un texte donné. Il faut réviser pour s'assurer d'un traitement uniforme.

Une façon simple, voire idéale, est p. ex. Symphonie no 9. Il est cependant très correct de parler de la {forme correcte} Neuvième symphonie (mais pas de Forme fautive la Neuvième symphonie, en mettant en italique l'article appartenant à la phrase), non seulement dans le cas de Beethoven, mais aussi des autres grands compositeurs dont le nombre d'œuvres de ce type est comparable ou moindre (Schumann, Brahms, Tchaïkovski, etc.). Compte tenu de la stature de Beethoven, on peut même parler tout simplement de la Neuvième.

Il semble préférable de ne pas dépasser Seizième, étant donné qu'il faut ensuite utiliser des adjectifs ordinaux composés (Forme fautive Dix-septième symphonie). Enfin, l'exemple extrême de la Forme fautive LXXXVIIIe Symphonie de Haydn montre que l'on devrait éviter les chiffres romains.

En accord avec le principe de l'utilisation des majuscules uniquement lorsqu'elles sont essentielles, il convient d'écrire {forme correcte} Neuvième symphonie plutôt que {forme fautive} Neuvième Symphonie. L'utilisation d'un chiffre arabe ne semble pas idéale, p. ex. 9e symphonie ou 9e Symphonie.

Il est préférable d'écrire un nombre en lettres plutôt qu'en chiffres au début d'un titre.

{forme correcte} Ludwig van Beethoven, Trente-trois variations sur une valse de Diabelli
{forme fautive} Ludwig van Beethoven, 33 variations sur une valse de Diabelli

Juxtaposition inélégante de mentions en italique : On doit éviter d'utiliser une expression en italique avant un titre en italique pour ne pas suggérer que l'ensemble des mots mis en italique constitue une expression unique.

{forme correcte} Le célèbre « Largo de Handel » est un air tiré de Serse, un opera seria du grand compositeur allemand.
{forme fautive} Le célèbre « Largo de Handel » est un air tiré de l'opera seria Serse du grand compositeur allemand.

Mentions de plusieurs œuvres dans une même phrase : Il faut procéder de manière uniforme lorsqu'on doit mentionner plusieurs œuvres de type concerto ou symphonie dans une même phrase.

{exemple} Après s'être pendant longtemps limitée au Concerto no 3 en do mineur, op. 37, de Beethoven, elle a récemment ajouté à son répertoire les no 4 en sol majeur, op. 58, et no 5 en mi bémol majeur, op. 73.

Utilisation de sigles comme abréviations des titres : Lorsqu'on doit citer des titres à répétition, il peut être utile d'inclure une liste des sigles et abréviations avec les références complètes et de simplement fournir cette forme courte. Il est superflu d'utiliser des points dans les sigles, qui devraient normalement être en italique, puisqu'ils désignent ici des titres. Lorsque les sigles sont utilisés dans une phrase, par opposition à une simple mention dans une note, on peut ou non accorder les articles qui les précèdent.

{forme correcte} Le texte se trouve dans le troisième volume de GSD. {Il s'agit ici d'une référence à Richard Wagner, Gesammelte Schriften und Dichtungen.}
{forme correcte} Le texte se trouve dans le troisième volume des GSD.
{forme fautive} Le texte se trouve dans le troisième volume des G.S.D.

Accueil | À propos du site | Liste des sujets | Pages essentielles | Bibliographie
Aide | Modifications récentes et nouvelles | Commentaires | Au sujet de l'auteur

Prix pour la promotion d'une langue de qualité dans l'enseignement collégial et universitaire
Gala des Mérites du français 2003 de l'Office québécois de la langue française

Le GDRM décline toute responsabilité quant à la validité et à la pérennité des liens Internet fournis
ainsi qu’à l’exactitude et au caractère des données qu'ils renferment.

Date de dernière modification : 2018-03-12
© Marc-André Roberge 2018
Guide des difficultés de rédaction en musique (GDRM)
Faculté de musique, Université Laval, Québec