Accueil
À propos du site
Liste des sujets
Pages essentielles
Bibliographie
Aide
Commentaires
{forme correcte} Forme correcte
{forme fautive} Forme fautive
{exemple} Exemple

Noms de personnes > Noms avec signes diacritiques et ligatures

Cette page contient des caractères qui exigent des polices Times New Roman ou Arial récentes,
voire la police Arial Unicode MS. Pour plus de détails, voir l'aide.

Pour permettre l'indexation et faciliter le repérage, plusieurs noms apparaissent entre crochets
sans signes diacritiques ou ligatures et dans l'ordre normal à la suite de la forme correcte.

La page suivante présente une liste de noms contenant des signes diacriques et des ligatures.

Les signes diacritiques (accents, cédilles, trémas, etc.) sont des signes servant à modifier la prononciation d'un mot; ils permettent de distinguer p. ex. entre Faure et Fauré, d'où l'importance de les utiliser sur les majuscules de façon systématique. En outre, il est préférable d'utiliser les accents sur les lettres initiales de certains noms et prénoms français même si les sources anciennes ne les utilisent jamais.

{exemple} Émile, Érard, Érik

On respectera cependant la graphie utilisée dans une source que l'on doit citer avec exactitude, quitte à attirer l'attention sur l'erreur.

{exemple} Faure [sic]
{exemple} Faure [recte Fauré] (si le contexte justifie plus de précision)

Enfin, il faut respecter la graphie exacte des signes et ne pas utiliser un caractère incorrect à la place d'un symbole non accessible dans une police donnée.

{forme correcte} Brăiolou
Forme fautive Brãiolou

L'utilisation gratuite de signes diacritiques (c'est-à-dire sans fondement linguistique) est courante en musique populaire, particulièrement chez les groupes heavy metal, qui utilisent p. ex. le tréma (Umlaut; aussi appelé, au pluriel, röck döts) pour donner un aspect teutonique à leur nom. Voir l'article Heavy metal umlaut dans Wikipedia. Le Umlaut dans le nom de la chanteuse islandaise Björk est cependant authentique.

{exemple} Blue Öyster Cult, Mötorhead, Mötley Crüe, Queensrÿche, Underground Zerø

Noms français

Artôt, Désirée [Desiree Artot]
Boëllmann, Léon [Leon Boellmann]
Brégent, Michel-Georges [Michel-Georges Bregent]
Cavaillé-Coll, Aristide [Aristide Cavaille-Coll]
Compère, Loyset [Loyset Compere]
Daniélou, Alain [Alain Danielou]
Delibes, Léo [Leo Delibes]
Diémer, Louis [Louis Diemer] {comme Wiéner}
Dupré, Marcel [Marcel Dupre]
Fauré, Gabriel [Gabriel Faure]
Françaix, Jean [Jean Francaix]
Gaviniès, Pierre [Pierre Gavinies]
Gédalge, André [Andre Gedalge]
Gutchë, Gene [Gene Gutche]
Hérold, (Louis-Joseph) Ferdinand [Ferdinand Herold]
Hoérée, Arthur [Arthur Hoeree]
Hüe, Georges(-Adolphe) [Georges-Adolphe Hue]
Jaëll, Alfred [Alfred Jaell]
Jaëll, Marie [Marie Jaell]
Jankélévitch, Vladimir [Vladimir Jankelevitch]
Mâche, François-Bernard [Francois-Bernard Mache]
Meeùs, Nicolas [Nicolas Meeus]
Méfano, Paul [Paul Mefano]
Padilla, Lola Artôt de [Lola Artot de Padilla]
Plançon, Paul(-Henri) [Paul-Henri Plancon]
Planté, Francis [Francis Plante]
Pourtalès, Guy de [Guy de Pourtales]
Quatremère de Quincy, Antoine-Chrysostome [Antoine-Chrysostome Quatremère de Quincy]
Saint-Saëns, Camille [Camille Saint-Saens]
Satie, Érik [Erik Satie] {Satie, dont le prénom s'écrit avec un c, a commencé à utiliser la forme avec un k dans sa première composition conservée. La forme Erik est beaucoup plus répandue qu'Érik, fort probablement à cause de la tradition typographique française, qui a longtemps résisté à l'utilisation des accents sur les majuscules; la seconde (avec accent aigu) est toutefois préférable en typographie soignée.}
Senaillé (aussi Senaillié, Senallié, etc.), Jean Baptiste [Jean-Baptiste Senaille]
Séverac, Déodat de [Deodat de Severac]
Varèse, Edgard [Edgard Varese]
Wiéner, Jean [Jean Wiener] {comme Diémer}
Ysaÿe, Eugène [Eugene Ysaye]

Noms étrangers

La liste suivante est évidemment très sélective.

Ábrányi, Cornelius [Cornelius Abranyi]
Ábrányi, Emil [Emil Abranyi]
Adès, Thomas [Thomas Ades]
Albéniz, Isaac [Isaac Albeniz]
Alfvén, Hugo [Hugo Alfven]
Anda, Géza [Geza Anda]
André, Johann [Johann Andre]
Anglès, Higini [Higini Angles] {Higini Anglès est la forme catalane du nom; la forme espagnole est Higinio Anglès.}
Anhalt, István [Istvan Anhalt]
Arányi, Jelly d' [Jelly d'Aranyi]
Arbós, Enrique Fernández [Enrique Fernandez Arbos]
Augér, Arleen [Arleen Auger]
Backer-Grøndahl, Agathe [Agathe Backer-Grondahl]
Baranović, Krešimir [Kresimir Baranovic]
Bartók, Béla [Bela Bartok]
Bartoš, Jan Zdeněk [Jan Zdenek Bartos]
Béhague, Gerard [Gerard Behague]
Björling, Jussi [Jussi Bjorling]
Böddecker, Philipp Friedrich [Philipp Friedrich Boddecker]
Bodley, Seóirse [Seoirse Bodley]
Böhm, Georg [Georg Bohm, Georg Boehm]
Böhm, Karl [Karl Bohm, Karl Boehm]
Bónis, Ferenc [Ferenc Bonis]
Bösendorfer [Bosendorfer, Boesendorfer]
Breitkopf & Härtel [Breitkopf & Hartel, Breitkopf & Haertel]
Brăiloiu, Constantin [Constantin Brailoiu]
Brüggen, Frans [Frans Bruggen]
Bruynèl, Ton [Ton Bruynel]
Caballé, Monserrat [Monserrat Caballe]
Cabezón, Antonio de [Antonio de Cabezon]
Carillo(-Trujillo), Julián (Antonio) [Julian Antonio Carillo]
Carreño, Teresa [Teresa Carreno]
Carreras, José [Jose Carreras]
Cassadó, Gaspar [Gaspar Cassado]
Chávez (y Ramírez), Carlos (Antonio de Padua) [Carlos Chavez]
Cilèa, Francesco [Francesco Cilea]
Čiurlionis, Mikolajus Konstantinas [Mikolajus Konstantinas Ciurlionis]
Clemencic, René [Rene Clemencic]
Cziffra, György [Gyorgy Cziffra] {La Fondation Cziffra (Senlis, France) utilise Georges, qui est la forme francisée du prénom du pianiste hongrois qui a émigré en France.}
Czyż, Henryk [Henryk Czyz]
Demus, Jörg [Jorg Demus, Joerg Demus]
Dohnányi, Ernő [Erno Dohnanyi, Ernö Dohnanyi] {accent aigu double sur le o et non tréma}
Domingo, Plácido [Placido Domingo]
Du Pré, Jacqueline [Jacqueline Du Pre, Dupre]
Durkó, Zsolt [Zsolt Durko]
Dušek, František Xaver [Frantisek Xaver Dusek]
Dvořák, Antonín [Antonin Dvorak] {La forme germanisée Forme fautive Anton Dvorak est incorrecte.}
Eckhardt-Gramatté, S(ophie)-C(armen) (Sonia) [Sophie Carmen Eckhardt-Gramatte]
Eötvös, Peter [Peter Eotvos]
Evangelista, José [Jose Evangelista]
Fibich, Zdeněk [Zdenek Fibich]
Fickénscher, Arthur [Arthur Fickenscher]
Finnilä, Birgit [Birgit Finnila]
Firkušný, Rudolf [Rudolf Firkusny]
Fischer, Ádám [Adam Fischer]
Fišer, Luboš [Lubos Fiser]
Fongaard, Björn [Bjorn Fongaard]
Frid, Géza [Geza Frid]
Frühbeck de Burgos, Rafael [Rafael Fruhbeck de Burgos]
Furtwängler, Wilhelm [Wilhelm Furtwangler, Wilhelm Furtwaengler]
Garanča, Elīna [Elina Garanca]
García, José Maurício Nunes [Jose Mauricio Nunes Garcia]
Glière, Reinhold [Reinhold Gliere]
Goodwin, Noël [Noel Goodwin]
Goossens, Eugène/Eugene [Eugene Goossens] {On utilise la forme française pour les deux premiers membres (père et fils; 1845-1906, 1867-1958) de cette famille anglaise de musiciens d'origine belge, et la forme anglaise pour le fils du second (Sir Aynsley Eugene Goosens, 1893-1962).}
Górecki, Henryk Mikołay [Henryk Mikolay Gorecki]
Gražinytė-Tyla, Mirga [Mirga Grazinyte-Tyla]
Hába, Alois [Alois Haba]
Hagegård, Håkan [Hakan Hagegard]
Halffter (Jiménez), Cristóbal [Cristobal Halffter Jimenez]
Haliř, Carl [Carl Halir]
Harászti, Emile [Emile Haraszti]
Harsányi, Tibor [Tibor Harsanyi]
Harsányi, Zsolt [Zsolt Harsanyi]
Höller, York [York Holler, York Hoeller]
Hünten, Franz [Franz Hunten, Franz Huenten]
Janáček, Leoš [Leos Janacek]
Járdányi, Pál [Pal Jardanyi]
Järvi, Neeme [Neeme Jarvi]
Jersild, Jørgen [Jorgen Jersild]
Jirák, K(arel) B(oleslav) [Karel Boleslav Jirak]
Kálmán, Emmerich [Emmerich Kalman]
Ķeniņš, Tālivaldis [Talivaldis Kenins] {Le nom du compositeur canadien d'origine lettonne s'écrit généralement sans les signes diacritiques, soit Talivaldis Kenins.}
Kertész, István [Istvan Kertesz]
Ketèlby, Albert W. [Albert W. Ketelby, Albert Ketelby]
Kochański, Paul [Paul Kochanski]
Kocsis, Zoltán [Zoltan Kocsis]
Kocžwara, František [Frantisek Koczwara]
Kodály, Zoltán [Zoltan Kodaly]
Kostelanetz, André [Andre Kostelanetz]
Koželuh (Kozeluch, Kotzeluch), Leopold (Jan Antonín) [Leopold Kozeluh]
Krenek (Křenek), Ernst [Ernst Krenek] {Le compositeur américain d'origine autrichienne a abandonné le háček dans son nom de famille au moment de son émigration aux États-Unis en 1938, de telle sorte que l'on écrit et prononce maintenant Krenek. Il semble cependant que l'orthographe d'origine et la prononciation tchèque aient encore cours en Autriche.}
Kubelík, Jan [Jan Kubelik]
Kubelík, Rafael [Rafael Kubelik]
Kühnau, Johann Christoph [Johann Christoph Kuhnau, Johann Christoph Kuehnau]
Kurtág, György [Gyorgy Kurtag]
Lajtha, László [Laszlo Lajtha]
Lehár, Franz [Franz Lehar] {en réalité Ferenc}
Lhévinne, Josef [Josef Lhevinne]
Ligeti, György [Gyorgy Ligeti]
Lopes-Graça, Fernando [Fernando Lopes-Graca]
López-Cobos, Jesús [Jesus Lopez-Corbos]
Lourié, Arthur [Arthur Lourie]
Löwe, Ferdinand [Ferdinand Lowe, Ferdinand Loewe]
Lutosławski, Witold [Witold Lutoslawski]
Małcużyński, Witold [Witold Malcuzinski]
Mälkki, Susanna [Susanna Malkki]
Martín y Soler, Vicente [Vicente Martin y Soler]
Martinů, Bohuslav [Bohuslav Martinu]
Milán, Luis de [Luis de Milan]
Móor, Emanuel [Emanuel Moor]
Morales, Cristóbal de [Cristobal de Morales]
Nägeli, Hans Georg [Hans Georg Nageli, Hans Georg Naegeli]
Nicodé, Jean-Louis [Jean-Louis Nicode]
Nicolò da Perugia [Nicolo da Perugia]
Nin, Joaquín [Joaquin Nin]
Nin-Culwell, Joaquín [Joaquin Nin-Culwell]
Nørgård, Per [Per Norgard]
Novák, Vítěslav [Viteslav Novak]
Nyiregyházi, Ervin [Ervin Nyiregyhazi]
Orga, Ateş [Ates Orga]
Paganini, Nicolò [Nicolo Paganini]
Pärt, Arvo [Arvo Part]
Patanè, Giuseppe [Giuseppe Patane]
Peñalosa, Francisco de [Francisco de Penalosa]
Piccinni, Niccolò [Niccolo Piccinni]
Pires, Maria-João [Maria-Joao Pires]
Podleś, Ewa [Ewa Podles]
Ránki, Desző [Dezso Ranki]
Réti, Rudolph (Rudolf) [Rudolph Reti]
Rodrigo, Joaquín [Joaquin Rodrigo]
Rózsa, Miklós [Miklos Rozsa]
Różycki, Ludomir [Ludomir Rozycki]
Rudziński, Witold [Witold Rudzinski]
Sayão, Bidú [Bidu Sayao] {en réalité Balduina de Oliveira}
Schnéevoigt, Georg [Georg Schneevoigt]
Schürer, Johann Georg [Johann Georg Schurer, Johann Georg Schuerer]
Schütz, Heinrich (Henrich) [Heinrich Schutz, Heinrich Schuetz]
Segovia, Andrés, Marquis de Solobreia [Andres Segovia]
Škroup, František Jan [Frantisek Jan Skroup]
Skrowaczewski, Stanisław [Stanislaw Skrowaczewski]
Smetana, Bedřich [Bedrich Smetana]
Starker, János [Janos Starker]
Stevens, Risë [Rise Stevens]
Stötzel (Stözl, Stötzel), Gottfried Heinrich [Gottfried Heinrich Stotzel, Gottfried Heinrich Stoetzel]
Stundytė, Aušrinė {La soprano lettonne n'utilise pas les signes diacritique sur son site Web.}
Suppé, Franz von [Franz von Suppe] {La forme d'origine est Suppè, mais l'usage s'est fixé sur Suppé.}
Szántó, Theodor [Theodor Szanto]
Takemitsu, Tōru [Toru Takemitsu]
Trpčeski, Simon [Simon Trpceski] {Le pianiste originaire de Macédoine écrit son nom sans signe diacritique sur son site Web.}
Turina, Joaquín [Joaquin Turina]
Türk, Daniel Gottlob [Daniel Gottlob Turk]
Vaňhal, Johann Baptist [Johann Baptist Vanhal]
Veld, Astrid in 't [Astrid 't Veld]
Victoria, Tomás Luis de [Tomas Luis de Victoria]
Viñes, Ricardo [Ricardo Vines]
Vorlová, Sláva [Slava Vorlova] {en réalité Miroslava Johnova}
Weinberger, Jaromír [Jaromir Weinberger]
Weiner, Leó [Leo Weiner] {{forme fautive} Léo Weiner}
Wirén, Dag [Dag Wiren]
Wizlau von Rügen [Wizlau von Rugen, Wizlau von Ruegen]
Worischek (Voříšek), Johann Hugo (Jan Vacláv) [Jan Vaclav Vorisek]
Würfel, Wenzel Wilhelm [Wenzel Wilhelm Wurfel, Wenzel Wilhelm Wuerzel] {en réalité Václav Vilem}

Noms s'écrivant sans accent ou tréma

Les noms suivants ne prennent pas de tréma ou d'accent. Ils sont très souvent mal orthographiés dans les sources en français.

Barenboim, Daniel {{forme fautive} Barenboïm}
Boito, Arrigo {{forme fautive} Boïto}
Cilea, Francesco{{forme fautive} Ciléa}
Mendelssohn, Felix {{forme fautive} Félix}

Utilisation des ligatures

La liste suivante regroupe des noms contenant les lettres ae et oe, lesquelles ne doivent pas être ligaturées ou remplacées par les lettres avec Umlaut ö et ä.

En français, les ligatures æ et œ (en majuscules : Æ, Œ) ne s'utilisent que dans certains mots, où elles servent à rendre un son unique.

{exemple} et cætera, ex æquo {mots empruntés du latin}
{exemple} œil, cœur, œuvre

Par contre, les mots suivants, dans lesquels le o et le e appartiennent chacun à une syllabe, ne prennent pas la ligature œ.

{exemple} coefficient, coercitif, coexistence, Groenland, hypoesthésie, incoercible, moelle, neuroendocrinologie

Le mot italien maestro ne prend pas la ligature ae, qui n'existe pas dans cette langue; {forme fautive} mæstro.

Les noms allemands ne s'écrivent pas avec une ligature puisque le digramme n'existe pas dans cette langue. Le nom du grand écrivain allemand Goethe ne prend donc pas la ligature, malgré ce que l'on peut voir dans de nombreuses sources en français. Il est essentiel de corriger les changements automatiques que peuvent faire certains logiciels de traitement de texte. De plus, il ne faut généralement pas remplacer les digrammes ae et oe par les lettres avec Umlaut ä et ö, sauf dans les cas de Haendel/Händel et Schoenberg/Schönberg, où la chose est possible (mais pas idéale). Le Umlaut (de um = préposition indiquant un changement, et de Laut = son) sert à infléchir les voyelles a, o et u. À l'origine, la modification se faisait en ajoutant un petit e au-dessus de ces voyelles. Celui-ci s'est fragmenté avec le temps pour prendre la forme de deux petits traits verticaux et ensuite de deux points.

Draeseke, Felix
Friedlaender, Max
Goebel, Reinhard
Goedike, Alexander
Goethe, Johann Wolfgang von
Goetz, Hermann
Goeyvaerts, Karel
Gruenberg, Louis
Haebler, Ingrid
Haefliger, Ernst
Haendel, Georg Friedrich {Il est préférable d'écrire Händel plutôt que Haendel, ou mieux George Frideric Handel, qui est la graphie adoptée par le compositeur en Angleterre.}
Hambraeus, Bengt
Hollaender, Friedrich
Holmboe, Vagn
Koechlin, Charles {Le site de la famille Koechlin n'utilise pas la ligature (voir aussi la page « Prononciation du nom Koechlin »). Même si on la rencontre parfois, elle ne semble pas appropriée compte tenu de l'existence de formes anciennes apparentées, comme Küchlin et Köchlin. La ligature ne serait pas plus appropriée que dans le nom de Goethe.}
Koenig, Gottfried Michael
Koessler, Hans {mais aussi Kössler}
Loewe, Carl
Praetorius, Jacob/Hieronymus {Praetorius est la forme latinisée de Schulz, Schulze, Schultz, Schultze.}
Rudepoema {œuvre pour piano de Heitor Villa-Lobos}
Schaeffer, Pierre
Schiøler, Aksel (Hauch) [Aksel Schioler]
Schoeck, Othmar
Schoenberg/Schönberg, Arnold {Le compositeur autrichien a adopté l'orthographe sans Umlaut au moment de son arrivée aux États-Unis en 1933. Dans une lettre du 25 juin 1947, il a indiqué que son nom devait s'écrire avec oe parce que peu d'imprimeurs possédaient le signe ö et qu'il voulait éviter la forme Schonberg. Les auteurs germanophones utilisent toujours la graphie allemande, alors que les auteurs anglophones (et beaucoup d'auteurs francophones) utilisent la forme américaine du nom. La graphie avec oe aurait avantage à s'imposer. Il faut éviter de prononcer le nom comme s'il consistait de trois syllabes (Scho | en | berg) ou encore de l'écrire à la fois avec le Umlaut et le oe : {forme fautive} Schöenberg.}
Schonberg, Harold C. {Le nom de l'ancien critique musical du New York Times ne prend ni l'Umlaut ni le digramme oe.}

Fusion d'un nom et d'une ville

Il arrivait parfois, dans la presse allemande du début du XXe siècle (dans le périodique Die Musik, entre autres), que l'on joigne avec un trait d'union le nom de l'auteur d'un article et sa ville de résidence. C'est ainsi que l'on pouvait lire Ferruccio Busoni-Berlin, de la même façon que l'on trouvait assez fréquemment le nom du peintre et dessinateur allemand Heinrich Vogeler (1872-1942) sous la forme Heinrich Vogeler-Worpswede.

Accueil | À propos du site | Liste des sujets | Pages essentielles | Bibliographie
Aide | Modifications récentes et nouvelles | Commentaires | Au sujet de l'auteur

Prix pour la promotion d'une langue de qualité dans l'enseignement collégial et universitaire
Gala des Mérites du français 2003 de l'Office québécois de la langue française

Le GDRM décline toute responsabilité quant à la validité et à la pérennité des liens Internet fournis
ainsi qu’à l’exactitude et au caractère des données qu'ils renferment.

Date de dernière modification : 2018-06-07
© Marc-André Roberge 2018
Guide des difficultés de rédaction en musique (GDRM)
Faculté de musique, Université Laval, Québec