Aller au contenu principal

Actualités

Photo violon

«Ce don d'exception porte un message comme quoi la musique a une valeur dans la société. Il représente un encouragement moral qui donne beaucoup d'espoir au sens noble du terme à nos étudiants, à nos professeurs et à toute notre communauté», se réjouit Carmen Bernier, doyenne de la Faculté de musique de l'Université Laval.

Accédez au texte intégral de cette actualité sur le site d'ULaval nouvelles.

15
févr.
Image bourse 1000$

Date limite: 1er mars 2021

Vous étudiez à la Faculté de musique?

Vous avez des résultats remarquables sur le plan académique?

Vous faites preuve de dépassement de soi et d’altruisme par votre implication au sein de votre milieu scolaire ou communautaire?

Vous pourriez être récompensé et vous mériter une bourse de 1000$!

En savoir davantage

02
févr.
Photo couverture revue musicale 2020

Le numéro 35 (décembre 2020) de la revue Recherche en éducation musicale est maintenant disponible en ligne.

Ce nouveau numéro est consacré au thème suivant: «L’écoute de l’œuvre musicale: des représentations aux savoirs sur l’œuvre». Musicologues, psychologues et éducateurs portent des regards différents et proposent des références théoriques complémentaires sur cette ambitieuse question de l’écoute de l’œuvre musicale, qui représente un aspect important de la relation au monde et de sa connaissance.

01
févr.
Vocazz

Le chargé de cours en musique Rémy Tremblay reprend du service avec son groupe de jazz vocal.

lors que s’achève une année qui n’a pas été de tout repos, la musique de Vocazz agit comme un baume au cœur. Le groupe vient de mettre en ligne une version jazz de Noël blanc, ce grand classique du temps des Fêtes. Cette pièce fait suite à un mini-album lancé récemment. Outre une composition originale, Miss Grand Hotel, on y trouve des chansons comme Drive My Car, des Beatles, Georgia On My Mind, de Ray Charles, et April in Paris, de Vernon Duke.

Pour les instrumentations, le groupe est revenu à la base de ces œuvres qui font partie de l’imaginaire collectif. «Nous avons conservé la mélodie afin que l’auditeur reconnaisse la chanson. Ce que nous avons changé, c’est le rythme, le style, la couleur. D’une pièce à l’autre, les instrumentations sont semblables, ce qui facilite l’homogénéité même si on couvre différentes époques», indique Rémy Tremblay, chargé de cours en chant jazz à la Faculté de musique de l’Université Laval.

01
déc.
gala opera

Directeur artistique de l’ensemble, le professeur invité en chant Jean-François Lapointe se tourne vers Internet pour propager son amour de l’art lyrique

l y a un an, Jean-François Lapointe, baryton réputé et professeur invité à la Faculté de musique de l’Université Laval, était nommé directeur artistique de l’Opéra de Québec. Son entrée en poste allait se faire en septembre 2020. Ce qu’il ignorait à l’époque, c’est qu’une pandémie allait venir chambouler tous ses plans.

Contraint d’annuler le lancement de la programmation, il s’est tourné vers d’autres options de diffusion. Le 25 octobre, pour la Journée mondiale de l’opéra, il a eu l’idée de présenter un gala numérique. «Malgré l’épreuve, la pandémie nous offrait peut-être une opportunité: celle de réunir une équipe d’artistes québécois aux carrières internationales florissantes, qui dans d’autres temps n’auraient pu se trouver à Québec à la même heure. C’est à la fois une chance et une occasion unique d’offrir le sommet du chant d’ici, de participer et de célébrer à notre façon la journée mondiale de l’opéra et aussi de faire rayonner l’Opéra de Québec.»

Ce concert, enregistré sans public dans la salle Louis-Fréchette du Grand théâtre, était diffusé en direct sur le Web. Il faut croire que l’initiative a été appréciée, avec plus de 4 000 spectateurs sur YouTube et Facebook, auxquels s’ajoutent les centaines de commentaires enthousiastes que l’organisation a reçus. Le projet a aussi eu des échos jusqu’en Europe, où des critiques parlent d’un «gala qui réunissait la fine fleur du chant québécois».

Le concert, qui se déroulait sous la direction musicale du chef Jean-Marie Zeitouni, mettait notamment en vedette la soprano Hélène Guilmette. Celle qui est aussi professeure invitée à la Faculté de musique a interprété les célèbres «Deh vieni, non tardar» des Noces de Figaro, de Mozart, et l’«Air des bijoux», de Faust de Gounod. Jean-François Lapointe, pour sa part, s’est frotté à Verdi («Di provenza il mar, il suol», de La Traviata), Bizet («Au fond du temple saint», Les pêcheurs de perles) et Gounod («Avant de quitter ces lieux», Faust). On a aussi pu entendre Philippe Sly, Karina Gauvin, Éric Laporte et Marie-Nicole Lemieux avec l’Orchestre symphonique de Québec en accompagnement. Chaque numéro était présenté par Jean-Sébastien Ouellette, comédien et chargé de cours à la Faculté de musique.

La vidéo du concert est disponible dans son intégralité jusqu’au 25 novembre sur le site de l’Opéra.

18
nov.
Mazaam

L’application, dont la supervision scientifique a été assurée par le professeur Jonathan Bolduc de la Faculté de musique, a été nommée l’une des meilleures applications d’apprentissage de 2020 selon le magazine américain Parents.

Mazaam, une application visant à initier les enfants d’âge préscolaire aux bienfaits de la musique, a été développée pour permettre l’éveil et le développement des facultés d’écoute de la musique chez les tout-petits ainsi que pour faire découvrir la musique classique aux nouvelles générations. Elle vient tout juste d’être couronnée meilleure application pour l’initiation à la musique et à ses concepts de base par le magazine Parents.

Dans son édition d’octobre 2020, le prestigieux magazine a publié son palmarès des 23 meilleures applications d’apprentissage destinées aux enfants. Il y inclut Mazaam pour la grande qualité de ses jeux éducatifs. Faire partie de cette liste constitue un véritable honneur puisque Parents est une référence en matière d’éducation familiale et sociale à l’échelle des États-Unis. Chaque édition mensuelle a un lectorat de 9,3 millions de personnes, alors que 19 millions d’autres consultent l’un de ses articles sur les plateformes sociales.

Produite par la maison de disques Analekta, l’application Mazaam a été développée en collaboration avec une équipe de chercheurs dirigée par Jonathan Bolduc, professeur à la Faculté de musique et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en musique et apprentissages. Les travaux de cette chaire, qui se situent au carrefour des neurosciences, de la psychologie et de l’éducation, sont à la base du contenu pédagogique de Mazaam.

23
oct.

Écoutez les pièces des étudiant(e)s du certificat en réalisation audionumérique en suivant ce lien!

28
août
enfant avec guitare

Chaque semaine depuis le début de l'été, Jacob Michaud-Pelletier s’installe devant son ordinateur pour donner des cours de musique à des jeunes. Pour certains, ce sont des percussions. Pour d’autres, c’est la guitare, le mélodica, le gazou ou la flûte à coulisse.

Pour cet étudiant au baccalauréat en enseignement de la musique, ces rencontres virtuelles sont une façon de transmettre sa passion. «Clairement, des liens s’installent entre les participants et moi. Il y aura un deuil à faire à la fin du projet. Pour les jeunes, ce projet fait une énorme différence. Au fil des semaines, ils sont très enthousiastes à l’idée de participer aux séances musicales.»

En tout, 25 jeunes de 8 à 19 ans sont inscrits au Camp musical extra-ordinaire. Ils ont en commun de présenter une déficience intellectuelle ou physique ou un trouble d’apprentissage. Les séances, qui durent de 20 à 40 minutes environ, ont lieu de juin à la fin août. Le tout est gratuit, incluant les instruments qui sont prêtés pour la durée du projet.

Le Camp musical extra-ordinaire est piloté par le professeur Jean-Philippe Després, de la Faculté de musique, et deux autres cochercheuses, Francine Julien-Gauthier, du Département des fondements et pratiques en éducation, et Colette Jourdan-Ionescu, du Département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières, en collaboration avec l’Association pour l’intégration sociale de la région de Québec. Outre Jacob Michaud-Pelletier, trois étudiantes de la Faculté de musique animent les séances: Claudia Caron, Virginie Nicole et Flavie Bédard Bruyère.

05
août
françois rioux guitare

Qui aurait pensé que le coronavirus allait donner lieu à un nouveau concept de spectacles? Les grands rassemblements étant interdits, la série TD musiparc propose des concerts pour des gens dans leur véhicule. Les musiciens seront sur scène, entourés d’écrans géants. Les spectateurs pourront apprécier leur prestation grâce au son de leur radio.

Le guitariste des Lost Fingers, François Rioux, n’aurait jamais pensé jouer devant un parterre de voitures, mais il n’a pas hésité à se prêter au jeu. Après la Baie de Beauport, le groupe transportera son spectacle à Gatineau et à Châteauguay. «Pour nous, ce sera une expérience complètement nouvelle. Il nous est arrivé de faire des spectacles dans des galas ou d’autres événements avec des écouteurs qui bloquent la réponse du public, mais cette fois, ce sera différent. On sera seul sur scène, comme dans une bulle. J’ai hâte de voir comment ça va se passer.»

Connu pour ses reprises de chansons à la sauce jazz, The Lost Fingers compte à son actif huit albums et plusieurs spectacles à travers le monde. De Samantha Fox à Michael Jackson, en passant par des classiques de Noël, le groupe revisite des pièces qui ont marqué leur époque. «Nos reprises de chansons font appel à la nostalgie avec un style complètement contrastant, soit celui du jazz manouche des années 1930-40. Il y a tout un mélange d’esthétiques qui fait que ça devient à la fois rigolo et réconfortant pour le public», indique François Rioux.

22
juill.
Helene Guilmette et Jean-François Lapointe

Près plus de 75 concerts annulés en raison de la pandémie, l’Orchestre symphonique de Montréal revient en force avec L’envolée classique OSM. Ce spectacle-bénéfice se déroulera non pas dans une salle, mais sur le site du stationnement P5 de l’aéroport de Montréal. Les spectateurs, assis dans leur voiture, pourront apprécier la prestation grâce au son de leur radio.

La soprano Hélène Guilmette et le baryton Jean-François Lapointe, tous deux professeurs invités à la Faculté de musique de l’Université Laval, se joindront à l’ensemble dirigé par le chef Jacques Lacombe. Ils interpréteront des extraits des opéras La flûte enchantée et Don Giovanni de Mozart. Également au programme, Le tombeau de Couperin de Ravel et la 5e Symphonie de Beethoven.

20
juill.
Flexarts

Le Cheminement Flexarts au baccalauréat multidisciplinaire permet la réalisation d’un projet d’études artistiques en combinant des apprentissages dans différents domaines dont : animation, arts plastiques, cinéma, littérature, réalisation audionumérique et théâtre. L’étudiant peut bâtir son programme en associant deux certificats et un bloc complémentaire Flexarts. Les certificats visés par le cheminement Flexarts sont proposés par la Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design, la Faculté des lettres et des sciences humaines et la Faculté de musique. Le cheminement Flexarts donne ainsi la possibilité à l'étudiant de diversifier les disciplines pouvant entrer dans la composition d’un cheminement axé sur les arts et la technologie.

Pour vérifier son admissibilité au baccalauréat multidisciplinaire, l’étudiant doit :

  • Faire approuver son cheminement par la direction du baccalauréat multidisciplinaire;
  • Satisfaire aux exigences d’admission respectives des certificats choisis.
09
juill.
drapeau

Voici les développements en ce qui concerne les horaires des cours à la Faculté de musique pour l’automne 2020.

Afin de nous assurer que vous puissiez commencer ou poursuivre votre parcours universitaire tout en appliquant les règles de la Santé publique, nous avons planifié divers types d’enseignement en présentiel, à distance avec une présence obligatoire à des moments précis, et à distance sans horaire.

Nous vous invitons à consulter votre dossier d’inscription sur monPortail afin de vérifier l’horaire de vos cours.

En résumé tout en maintenant la distanciation physique les cours d’instrument de musique de chambre/combo et les grands ensembles seront en présentiel. Pour les grands ensembles le modèle définitif n’est pas encore arrêté et il sera adapté selon les recommandations de la Santé publique. Présentement il consisterait à travailler sous forme de sectionnelles les objectifs propres aux grands ensembles dont le répertoire la technique, l’intonation, les traits ou les solos.

Pour les autres cours il est très important de vérifier l’horaire car ils pourraient demander certaines présences à des moments précis à distance
ou des présences en classe.

La période d’inscription aux cours de la session d’automne 2020 se poursuit jusqu’au 30 août. Peu importe l’évolution de la situation l’année universitaire 2020-2021 commencera le 31 août comme prévu au calendrier universitaire.

Vous pouvez donc vous inscrire à vos cours en toute confiance en visitant monPortail.

Martine, Monique et Catherine

Consultez également la communication du 17 juin 2020 sur le site de l'Université Laval:
Session d’automne: l’annonce gouvernementale nous permet de garder le cap

30
juin